Finalement pour que ce soit plus pratique, je publie ici le commentaire légèrement modifié que je viens de laisser sur la page du happy précédent. Si vous avez des témoignages de vos vécus, des petites ou des grandes expériences, n’hésitez pas à les partager. Ils peuvent être source d’inspiration, d’encouragements. 

Donc, oui, prendre le temps de… quelques instants pour soi, sans culpabilité, sans anxiété, sans honte, sans simplement se sentir fautif de s’occuper de soi. Enlever le jugement de soi-même pas à pas 😉

Alors donc repartir à la conquête de cet espace, c’est comme retrouver la force de vie qui nous anime, il n y a pas de « bonne » manière, cette force se distingue de manière unique chez chacun -e. Et ça c’est une bonne nouvelle… nous retrouvons nos propres règles et commençons à oser les affirmer dans nos « vérités relatives »… c’est bien souvent là que ça se complexifie, cela signifie qu’il va bien falloir prendre de l’autonomie 😆 C’est un peu comme un engagement envers soi-même, un don de soi à soi qui revient à la question, que voulons nous faire de notre vie ?
 
Commencer à petit pas est un bon début. Prendre un vrai RDV avec soi-même. Si à la base, nous ne nous posons pas avec nous-même, difficile de voir/savoir/ressentir/recevoir ce qui nous fait envie.
Moi, je pratique plusieurs activités pour me retrouver car je fonctionne de façon éclectique, notamment ainsi qu’Isabelle, de l’expression artistique. Sous différentes formes (techniques mixtes) car j’aime explorer et comprendre le fonctionnement des choses et en même temps, cette façon de « patouiller » de façon cathartique ou de carrément structurer ce que je fais permet de renouer avec mon intérieur et de tenir entre autre un journal suivant mes besoins du moment (donc suivant mes ressentis/sentiments/pensées).
 
Il est aussi vital de bouger son organisme/corps suivant bien sur son propre rythme, là aussi, exit les comparaisons avec les autres (ces comparaisons qui nous violentent et nous mutilent intérieurement, accentuées par la compétition que nous avons appris à l’école), chacun son propre tempo, et ce tempo peut changer, fluctuer suivant les événements, suivant son vécu. Les exercices de Qi gong ou Do in sont très bien. Si c’est la danse qui est pratiquée ou la marche, ou je ne sais quoi, c’est très bien aussi. C’est toujours dans la mesure de sa propre vitalité… et donc une autre façon d’être là encore en rendez-vous avec soi même pour écouter la réalité du corps, la réalité du quotidien. Et puis il y a le silence… prendre quelques instants, 1 min plusieurs fois dans la journée de recueillement/reconnection intérieur pour se ressourcer.
 
Nous ne sommes pas, contrairement à ce que nous pouvons voir à travers la matière, dans un monde linéaire, nous sommes dans un monde comportant de multiples dimensions, ça joue donc dans toutes les directions. Il est donc essentiel de retrouver vos propres règles en comprenant que tant que nous n’avons pas pris le temps d’aller à notre propre rencontre, nous jouons à majorité les règles des autres. (système de croyance mis en place dans l’enfance/adolescence)
 
Bon début de semaine 🌞
Christelle
 
 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*