Photo by Ben White on Unsplash

« Nous agissons toujours comme si le confort et le luxe étaient essentiels à notre existence, alors qu’il suffit pour être réellement  heureux de trouver quelque chose qui nous intéresse passionnément » Charles Kingsley.

Ce quelque chose à trouver, ne serait-il pas simplement de suivre nos élans vivants, sans laisser interférer le bruit de nos pensées, le bruit des opinions des autres ? Ce quelque chose est déjà en chacun, à laisser vivre, ou à retrouver pour le laisser vivre. 

Et si l’essentiel était de veiller à se faire de la place, la place centrale dans son existence pour se permettre d’exprimer ses élans vivants en se mettant à leur écoute, c’est-à-dire ressentir ses élans qui prennent source au niveau du coeur, plutôt que d’écouter avec sa tête et suivre ce qu’on pense être bien ou pas bien, dans une morale apprise et subjective et pour la plupart du temps inconsciente. 

Il y a d’admirables possibilités en chacun à laisser s’épanouir. 

Bon week end 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*